Biodiversité à Mennecy (Essonne)

08 janvier 2022

LE FLEAU DES JARDINS EN PIERRE

 

Depuis quelques années, on voit se transformer de plus en plus de parterres fleuris en déserts de pierres. Est-ce pour des raisons esthétiques? Ou bien par confort? En effet, plus besoin de tondre le gazon ou d’arrâcher les « mauvaises herbes ». Une bâche plastique cachée sous les pierres étouffe toute forme de vie. Si des fois quelques mousses osent encore s’installer ça et là, elles seront vite traitées aux produits chimiques.

Pourtant, les associations pour la protection des de l’environnement n’avaient cessé de souligner l’importance des jardins pour la faune et la flore. La LPO vient de fêter les 100 ans des jardins Refuges LPO.   

En Allemagne, où cette mode s’est également développée, le législateur a tranché. L’aménagement de jardins en pierre est désormais interdit dans le Baden-Württemberg. Là, ou la région ne prend pas de mesures, ce sont les villes qui interdisent à travers leurs PLUs ces aménagements : Dortmund, Paderborn, Brême et d’autres l’ont déjà fait. D’autres encore suivront.   

En effet, les sols ainsi artificalisés se rajoutent aux terres perdues pour cause de construction de centres de logistique, magasins hard-discount et de parkings,

Les jardins et espaces verts doivent rester le plus acceuillant possible pour le développement de la faune et de la flore sauvage. Nous n’avons plus de temps à perdre…  

 

Jardin en pierre en Allemagne

IMG_20190503_193435

IMG_20210907_092027

IMG_20190928_135159

.  Parterre fleurie à Versailles.

 

 

Aménagement d’un parterre pas fleuri à Echarcon

 

Les arguments contre les jardins en pierre :

-        très peu de végétation au mètre carré car des plants isolés sont préférés

-        absence de fleurs et herbes sauvages, donc absence de plantes nourricières pour les chenilles et autres insectes

-        impossibilité pour les abeilles sauvages de creuser des nids

-        disparition de toute forme de vie sous la bâche (pas de vers de terre, pas de collemboles, vers luisants etc.)

-        gestion des déchets plastiques lors du rebnouvellement de la bâche

-        utilisation de produits chimiques pour que les pierres restent propres

-        création d’ilôts de chaleurs

-        absence totale de sources de nourriture pour les oiseaux, hérissons et tout autre animal

-        absence totale de possibilité de nidification pour les oiseaux

-        création d’ilôts de chaleur

-        accumulation de poussières

Posté par Tollbi à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 décembre 2021

L'hiver 2021 des hérissons

IMG_20211130_132610 Hérisson retrouvé mort fin novembre 2021 rue Paul Cézanne, tête orientée vers le bois. 

IMG_20211218_161147

Selon mes observations et les échanges avec d'autres, les hérissons n'hibernent pas comme d'habitude. Normalement, il devraient dormir profondément en ce moment. Or, on en voit toujours arriver dans les centres de soins et d'autres écrasés sur la route. A Mennecy, j'ai vu déjà deux hérissons morts sans blessure apparente, dans des zones résidentielles (Rousset et Verville). Est-ce qu'ils ont été dérangés par les souffleuses de feuilles ? Un réveil forcé pendant l'hibernation est un processus très épuisant pour un hérisson. Par ailleurs, une fois réveillé, il ne trouve pas forcément beaucoup à manger en ce moment et peut donc finir par mourir de faim. Notons aussi que lorsqu'un un hérisson est dérangé, il doit chercher d'urgence un autre endroit pour faire un nouveau nid. Mais quand on regarde bien ... beaucoup de jardins sont clôturés. Les hérissons ne peuvent pas y accéder. En dehors des jardins, la végétation et donc la présence d'insectes est tellement pauvre, qu'il s'agit de déserts pour le hérisson.

 

 

 

 

 

Hérisson mort, vu sur l'espace vert de l'AFUL des Myosotis, du côté de la rue des Coquelicots.  A mon avis, il a été dérangé par des travaux de jardinage et n'a pas pu rejoindre un jardin car, on dirait, qu'il sont tous inaccessibles...C'est la deuxième fois qu'on y trouve un hérisson. Le dernier était encore vivant, a été transporté en centre de soins, mais n'a pas pu être sauvé...

Posté par Tollbi à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2021

L'ancien terrain de la DGAC

 

Voilà une bonne nouvelle!

 

Le terrain de la DGAC sera géré en tenant compte de la biodiversité très riche de ce lieu. C'est infiniment mieux que d'en faire un terrain pour les gens du voyage, un site d'acceuil touristique ou des lotissements. 

La zone de nidification de la Locustelle tâchetée se situe dans la zone vert foncée ... ouf. 

 

 

Bois des folies : bientôt une nouvelle ferme Terre de Liens en Île-de-France !

L'acquisition du site Bois des Folies à Chevannes (91) est un projet d'envergure pour Terre de Liens en Île-de-France. Ce site d'une centaine d'hectares, actuellement en friche, accueillera des activités diversifiées de polyculture et d'élevage.

https://www.terredeliens-iledefrance.org

 

Posté par Tollbi à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2021

La pollution lumineuse

A Mennecy, les éclairages publiques restent allumés toute la nuit. On nous a expliqué que c'était pour des questions de sécurité. 

La pollution lumineuse génère une perte notable d'insectes volants. En effet, ils s'épuisent en tournant autour des lampadaires. La biodiversité diminue car pas tous les insectes réagissent de la même manière. C'est pareil pour les chauve-souris. Certaines espèces profitent des lampadaires, d'autres les fuient et ne trouvent plus assez à manger.

La diminution de l'éclairage nocturne est une nécessité dans la lutte contre la perte de la biodiversité. 

L'ARB propose une rencontre technique pour accompagner les les élus. 

Rencontre technique "Trame noire et biodiversité"

L'ARB îdF vous invite à une journée d'information, de témoignages et d'échanges sur le thème " Trame noire et biodiversité". Elle se déroulera en présentiel à la préfecture de Région Île-de-France, 5 rue Leblanc à Paris et en distanciel par visioconférence.

https://www.arb-idf.fr

 Sous ce lampadaire, situé rue du Champoreux, un papillon de nuit épuisé se trouvait sur le trottoir. Une victime de la pollution lumineuse.

On ne voit quasiment jamais tous les insectes morts épuisés car il y a des rongeurs et d'autres animaux (dont des insectes d'ailleurs) qui doivent les récupérer. En revanche, dans certains boules en verre, non-étanche, on peut voir des masses brunâtres. Il s'agit de centaines, milliers(?) d'insectes piégés en raison d'un manque d'étanchétité des lampes. 

IMG_20190630_120527

 

Cossus cossus - Weidenbohrer - Cossus gâte-bois

 

IMG_20190630_120520

 

Posté par Tollbi à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2021

Flore du Champoreux

IMG_20210702_151505Cette fleur (Œillet velu - dianthus armeria) a été photographiée sur le site du Champoreux. Il s'agit d'une espèce protégée pouvant justifier la création d'une ZNIEFF. 

D’après l’atlas de la flore sauvage de l’Essonne (Arnal, Guittet, 2004), elle a été trouvée seulement à une vingtaine d’endroits en Essonne. D’après la carte (p. 205 de l’atlas), il n’y a qu’une seule station dans le coin, c’est à Mennecy. Pour l'instant, l'endroit où elle a été vue n'a pas encore été affectée par les travaux (novembre 2021). 

Posté par Tollbi à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Espèces protégées du Champoreux

La mante religieuse est une espèce protégée qui relève, dans certaines conditions, du dispositif ZNIEFF.

Posté par Tollbi à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les crapauds calamites de la Closerie de l'aqueduc

Depuis un certain nombre d'années, on entend le chant du Crapaud calamite sur la plaine agricole entre Mennecy, Chevannes, Ormoy et le Coudray-Montceaux. Quand les travaux de la Closerie de l'aqueduc ont commencé, les crapauds y ont trouvé un milieu favorable: des mares sablonneuses. Par la suite, le terrain a été réaménagé en plusieurs étapes, sans que personne ne tienne compte de la présence de cette espèces protégée. Visiblement, sa présence n'était pas connue (n'y a t-il pas eu d'inventaire?). En juin 2020, une prospection ciblée a été effectuée par des personnes compétentes (Société nationale de l'herpétologie) et un naturaliste du Conseil Général. Nous avons pu officiellement confirmer la présence du Crapaud calamite dans les mares de la Closerie de l'aqueduc. 

IMG_20200407_214320

L'observation a été portée à connaissance de la mairie assortie de la demande d'étbalir un plan de gestion différenciée afin de protéger le reste de cette population déjà bien mis à mal par les gros travaux d'aménagement paysager des années précédentes.

Ce jour, le 8 novembre 2021, deux jardiniers sont en train de déboussailler à l'aide de rotofils toute la friche autour des mares ... Cette mesure de gestion est incompatible avec la présence de crapauds calamites. Dans la mesure où les crapauds cherchent refuge dans le végétation basse pour hiberner, cette intervention risque d'être tout simplement néfaste.

 

Il faut un plan de gestion pour les crapauds calamites de la Closerie de l'Aqueduc.

 Exemples de plans de gestion

https://lepus.unine.ch/data//Bufonidae/Epidalea_calamita_70114/Autres_documents/Notice_pratique_Crapaud_calamite_FR.pdf

 

 

Posté par Tollbi à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 novembre 2021

La zone N autour des Myosotis

La destruction de la rfriche du Champoreux me fait revenir sur la révision du PLU. On était en 2009 ...D'un coup, on a vu apparaître sur les doucments cartographiques une zone N qui entoure le quartier des Myosotis à la Verville. Pourquoi? On ne sait pas ... 

Au fond, c'est sympathique. Plus il y a de zones N, mieux c'est. Mais quel était le but écologique? Quel est le plan de gestion de cette zone N? Est-ce que le changement du zonage s'est traduit par une augmentation de la biodiversité? 

Mon impression est qu'il s'agit d'une zone de tampon accordé aux habitants de la Vervirlle pour qu'il soient un peu moins exposés aux travaux agricoles.

A ma connaissance, aucun plan de gestion n'a jamais été mis en place. Aucune valorisation véritable de cette zone n'a eu lieu.

S'il y a une véritable volonté de favoriser la biodiversité, il faut établir un plan de gestion pour cette zone et favoriser le milieu ouvert de la friche en acceptant le développement d'une végétation spontané sans fauche, ou en fauche tardive, et l'emergeeance de bosquets non soumis à la taille. 

Posté par Tollbi à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2021

Des trous le long de la N191

Le long de la N191, chaque arbre est pourvu d'un tube enterrée pour que les services puissent y verser de l'eau pour l'arrosage.

Il y a quelques années déjà, je m'étais battu pour qu'une centaine de trous soient fermés dans la ZAC Montvrain II. J'avais le soutien de la mairie dans cette démarche.

Je suis donc d'autant plus sidérée qu'en même temps on a encore laissé passer la mise en place des ces tubes.

Le problème est qu'il s'agit d'un piège pour crapauds, musaraignes, souris, bébés hérissons et oiseaux.  

 

 

En parlant de trous-pièges dans le sol ... il y aussi un gros trous à ras du sol le long de la cloture du cimitière Paul Cézanne.

Les trous au sol doivent être bouchés au m^me titre que les poteaux creux d'ailleurs. 

Posté par Tollbi à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2021

Mante religieuse au Champoreux octobre 2021

Espèce protégée en Ile-de-France ... 

Posté par Tollbi à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]